Bodyboard : les bases

Proche du surf, le bodyboard est un sport nautique qui compte de plus en d’adeptes dans ses rangs. Pour cause, cette activité sportive permet de mélanger plaisir et sensations fortes. Le bodyboard est également très accessible à condition de suivre certaines règles de base.

Pour profiter au maximum de cette discipline, il est en effet indispensable de maîtriser certaines techniques. Voici quelques règles de base qui permettent de pratiquer ce sport en toute sécurité.

Bodyboard : commencez par la figure du canard ou le « Duck Dive »

La pratique du bodyboard nécessite la connaissance de certaines figures considérées comme les techniques de base de ce sport. En surf (short board) comme en bodyboard, la figure du canard est essentielle, car elle permet de passer la barre, de glisser sous la mousse et de rejoindre le déferlement (line-up).

Avant toute chose, commencez par vous renseigner sur les différents modèles de bodyboards et celle qui sera adaptée à votre morphologie et à vos besoins. En effet, une petite board vous assurera un meilleur contrôle, mais vous perdrez en vitesse, tandis qu’une grande board vous permettra d’aller plus vite. De plus, les utilisateurs occasionnels auront tout intérêt à se tourner vers les CORE en NRG+ ou en PE, tandis que les plus chevronnés choisiront un CORE en PP avec la technologie ISS.

Loin d’être facile, la technique du canard exige souvent un enchaînement rapide et précis, dans un temps relativement court.

Tout d’abord, lorsque vous êtes à environ deux mètres des mousses qui avancent, vous devez tenir la board à 20 cm du nose de la planche, avec les deux mains placées latéralement. Rappelons que le nose fait référence à la partie avant du bodyboard. Vous devez ensuite tirer la planche vers vous, de façon à ce que le nose soit au niveau de vos épaules. Cette seconde étape est d’une importance capitale, car elle vous permettra par la suite d’enfoncer plus facilement la planche sous l’eau.

En tendant les bras, l’action du poids de votre corps va automatiquement enfoncer la planche sous l’eau. Ce geste doit être synchronisé avec l’action de caler vos genoux sur l’arrière de la planche. Ceci permet de garder la planche dans l’axe de votre corps. Puis, avec un genou sur le tail (arrière de la planche), vous appuyez sur la board afin de l’enfoncer profondément dans l’eau. La jambe opposée quant à elle sortira naturellement de l’eau dans le but de faciliter votre appui à travers un effet balancier.

Pour avoir un minimum de résistance à la mousse, il va falloir appuyer avec le genou calé sur le tail tout en plaquant le corps sur la planche. Pour finir, une fois la mousse passée, il suffit de tirer la planche vers le haut avec les mains et vous laisser remonter comme un bouchon. Pour la bonne réussite de cette figure, il est important de bien définir la position du corps et des mains sur la planche. Le choix du moment où cette technique doit être employée est également essentiel pour sa réussite.

femme sur un bodyboard

Quelles sont les positions à adopter sur la planche ?

Il existe deux techniques de propulsion, par conséquent deux manières de se tenir sur la planche. La première méthode consiste à palmer. Cela nécessite d’avoir les deux coudes sur le bord la planche et les mains placées au niveau des coins avant de prendre votre board. La position des coudes doit être parfaite afin d’avoir un bon équilibre pendant que vous ramez.

Lorsque vous palmez pour rejoindre le pic, il est conseillé de le faire en dessous de la surface d’eau, avec des mouvements alternatifs et amples. Pensez également à garder les pointes de pieds tendues. En effet, cette position vous aidera à faire moins de bruit dans l’eau, mais à gagner également en puissance.

La seconde méthode de positionnement sur la planche consiste à ramer. Lorsque vous ramez pour remonter le pic, vous devez avancer votre corps de façon à le centrer de manière adéquate sur la planche. Vous avez ensuite la possibilité de combiner le fait de palmer et de ramer pour remonter le pic.

Ceci vous aidera à répartir les efforts et donc à économiser de l’énergie. L’action de ramer et palmer permet aussi de se sortir des situations d’urgence (apparition surprise d’une grosse série, etc.).

Par ailleurs, il est important de rappeler que le positionnement des appuis de votre corps sur la planche est capital pour effectuer tous les mouvements que vous souhaitez avec votre planche. En général, il est vivement recommandé de ne faire qu’un avec votre planche. En ce qui concerne les déplacements sur la board, ils varient en fonction de la direction de la vague qui déferle soit vers la gauche, soit vers la droite.

Pour une vague qui déferle vers la droite, il vous suffit de placer votre main droite dans le coin avant droit de la board et le coude droit enfoncé dans la partie droite de la planche. Pour une gauche, il suffit d’inverser vos appuis.

Apprenez la manœuvre du « Bottom Turn »

Il s’agit d’une manœuvre très importante, car sa maîtrise permet de réaliser de nombreuses figures avec votre planche. En effet, elle permet au bodyboarder de choisir la direction qu’il souhaite prendre tout en conservant au maximum la vitesse acquise lors du take off. Grâce à la conservation de cette vitesse, ce dernier pourra remonter la paroi de la vague pour réaliser des figures aériennes.

La technique de réalisation de cette manœuvre est particulièrement complexe, mais avec un peu d’entraînement, vous pourrez y arriver. Vous devez avant tout déplacer votre corps et le placer à l’intérieur de la vague en choisissant au préalable une direction à prendre. Pour accentuer le virage, vous devez planter le coude se trouvant vers la paroi de la vague et tirer avec les avant-bras sur le haut de votre board, en appuyant sur le tail avec les cuisses. Ce mouvement agira comme une sorte de pivot qui vous fera prendre la direction désirée.

Passez ensuite au « Take Off »

personne découvrant le bodyboard

Une fois que vous vous êtes habitué à votre planche, vous pouvez essayer de surfer les vagues. Pour cela, il est indispensable d’apprendre à scruter le large afin d’identifier les séries de vagues. En repérant rapidement les séries de vagues, vous aurez plus de temps pour rejoindre le pic. Pour trouver l’endroit probable du pic, vous devez étudier la taille, la forme, mais aussi la rapidité de l’onde de la vague. Lorsque vous voyez un endroit où la vague forme une crête, il s’agit alors du pic qui vous permettra de réaliser votre take off.

Rendez-vous à cet endroit puis tournez-vous en direction de la plage. Attendez que la vague soit à environ deux mètres derrière vous puis palmez de toutes vos forces. Avancez votre corps sur la planche afin de vous servir de votre poids pour vous guider dans la vague. Pour accélérer, il suffit d’appuyer sur l’avant de votre board. Reculez votre corps à l’arrière de la planche lorsque vous désirez réduire la vitesse de la glisse. Une dernière chose, il est important de toujours chercher le pic avant d’effectuer cette manœuvre, car vous aurez besoin de la puissance maximale de la vague.

Il existe encore d’autres techniques qui permettent de profiter au maximum des montées d’adrénaline procurées par la pratique du bodyboard. Avant de chercher à les pratiquer, il est conseillé de commencer par les figures de base. Par ailleurs, le bodyboard constitue l’un des exercices sportifs qui vous permettront de rester actif pendant la crise du coronavirus.

A lire également

A consulter sur le web :
Zebistro.com
fantasyleague

Articles similaires