Pour un meilleur entrainement, diverses techniques existent. C’est dans cette optique qu’on entend de plus en plus parler de la « VMA ». Mais de quoi s’agit-il ? À quoi peut-elle bien servir ? Et surtout : comment procéder à son calcul ?

Ce sont des questions que vous vous êtes surement posée, en tant que sportif. Cet article vous apporte quelques éléments de réponse.

La VMA : qu’est-ce que c’est ?

La VMA n’est autre que la « Vitesse Maximale d’Aérobie ». Elle représente un stade de la course à pied où la consommation de la réserve d’oxygène se fait à 100 %. La VMA n’est atteinte que dans les courses rapides  ou des efforts très soutenus. Par ailleurs, elle ne peut être maintenue que pendant un laps de temps assez court inférieur à 5 minutes.

La connaissance de la VMA est un atout nécessaire pour les sportifs désirant mettre sur pied un entrainement optimal afin d’atteindre des objectifs de performance (tels que le chrono, l’endurance, le rythme de course, etc.). En travaillant régulièrement sur sa VMA, un sportif sera capable de courir plus longtemps tout en contrôlant sa réserve d’oxygène.

Dans les prochains points, nous passerons en revue les différentes méthodes de calcul de la VMA.

Le test d’effort

La première méthode de calcul de la VMA est le « test d’effort ». Ce test est effectué dans un hôpital disposant du matériel adéquat. Le test sera supervisé par un cardiologue réputé et compétent. Sur un tapis de course, vous allez vous mettre à courir pendant un temps donné.

Puis, la vitesse sera augmentée progressivement. Le médecin gardera un œil sur votre rythme cardiaque. La VMA est obtenue dès l’instant où votre rythme cardiaque atteint son apogée et que vous parvenez tout de même à courir sur ce même rythme pendant 3 voire 4 minutes.

Le test d’Astrand

La seconde méthode de calcul est le « test d’Astrand ». Il se déroule sur une vraie piste de course. En 3 minutes, il vous sera demandé de parcourir la plus grande distance possible. Grâce à cela, un calcul sera réalisé sur la base de la distance parcourue non pas en 3, mais en 3 minutes 30.

Prenons un exemple concret : vous parcourez 700 mètres en 3 minutes 30 (ce qui fait 210 secondes). Le calcul est celui-ci : 700/210 secondes × 3600 secondes = 12 000 mètres (ou 12 km/h)

Le test de Demi-Cooper

C’est sur une vraie piste de course qu’est réalisé le test de Demi-Cooper. La particularité de ce test est que son intensité augmente progressivement. La première étape est celle de l’échauffement. Ensuite, vous aurez à courir pendant 6 minutes. Il vous sera demandé de donner votre maximum. Le calcul s’effectue selon la distance parcourue en 6 minutes.

Un exemple : vous avez parcouru 1800 mètres en l’espace de 6 minutes. La VMA s’obtient en divisant simplement la distance parcourue par 100. Cela donne : 1800 mètres/100 = 18. La VMA est donc de 18 Km/H.

Le test d’effort est de loin la méthode la plus juste pour calcumer sa VMA, mais comme tout le monde n’a pas le budget pour le réaliser, les autres tests sont de bonnes alternatives.