La saison ouvrira en décembre prochain et il est temps de préparer ses équipements. Les boots de snowboard sont essentielles, ils permettent de mieux contrôler la planche. Il est parfois difficile de se faire une idée face aux nombreux modèles proposés par les différentes marques. Pour choisir ses chaussures de snow, on peut appliquer trois critères: le niveau, la taille et le système de serrage.

Un boots de snowboard adapté à son niveau

Pour simplifier, on classe les riders de débutant à expert. La rigidité des boots varie en fonction du niveau. On trouve sur le marché des modèles souples, médiums, rigides et ajustables. Quand on commence dans la discipline, pouvoir corriger sa trajectoire est très important, des chaussures souples garantissent une plus grande marge de manœuvre. En revanche, à mesure qu’on devient plus expérimenté, il faut augmenter la rigidité, elle contribue à une meilleure précision. Les chaussures répondent à la moindre sollicitation, les pros du freestyle pourront alors exprimer toutes leurs créativités.

Une autre formule permet aussi de choisir une version appropriée. Elle consiste à adapter le couple boots – fixation à la rigidité de la planche.

Un système de laçage pratique et rapide

Les fabricants proposent trois modèles de laçage: classique, boa et rapide. La première se démarque par sa précision, son côté robuste, son prix abordable et la possibilité de la changer en cours de route. Néanmoins, il faut prendre son temps et procéder de manière progressive au moment du serrage.

Le boa s’appuie sur une molette pour obtenir la tension souhaitée, il est à la fois rapide et efficace. Cependant, l’entretien requiert un bon savoir-faire et surtout, en cas de rupture pendant une séance, il est impossible de le réparer rapidement.

Le système rapide se situe entre ces deux gammes. Comme son nom l’indique, il est facile à ajuster. Cependant, la réparation l’est beaucoup moins.

Choisir une taille confortable

Comme toutes les chaussures, le confort est primordial. Après l’identification d’une gamme appropriée, on sélectionne la taille adéquate. La première méthode consiste à choisir une pointure légèrement supérieure à celle qu’on porte au quotidien. La raison est simple, les chaussettes de snow sont beaucoup plus épaisses, ne pas se sentir à l’étroit est essentiel.

Certains vendeurs affichent la taille mondopoint en vue de faciliter la procédure. Concrètement, la pointure correspond à la longueur du pied. Les spécialistes recommandent une petite marge de 1 cm afin de garantir les sensations. Cette approche se distingue par sa précision.

Les points à vérifier durant l’essayage

Avant de se tenir sur sa planche, il est conseillé de faire quelques pas avec ses boots. Pendant l’essai, il faut faire attention à ne pas abîmer le produit, on pourra ainsi le remplacer si nécessaire. Une fois la paire enfilée, on peut fléchir les genoux. Pendant le mouvement, les orteils ne doivent pas heurter la partie avant des chaussures. Ensuite, on procède à un léger balancement d’avant en arrière. Les boots sont adaptées si elles restent collées au sol ou décollent très légèrement. Dans le cas contraire, on vérifie le laçage avant de faire un nouvel essai. Si le problème persiste, les pieds sont trop fins par rapport à la taille.

Pour en savoir plus sur le snowboard : apocalypse-now.com