À l’instar de nombreux sports, le VTT est une discipline qui requiert aussi bien des qualités techniques que physiques. Quand on le pratique, il est important d’avoir une bonne condition physique si on ne veut pas se blesser. En effet, se frotter à des sentiers et des parcours accidentés peut mettre le corps à rude épreuve, d’où l’importance d’effectuer une bonne préparation physique. Quels exercices réaliser pour parfaire son physique avant la pratique du VTT ? Quel est l’intérêt de bien se préparer ?

Pourquoi est-il important de réaliser une préparation physique pour faire du VTT ?

On le sait, le VTT est un sport qui requiert une bonne force physique. L’entraînement physique est indispensable pour améliorer son endurance, la pratique de ce sport étant particulièrement rude. Une bonne endurance est nécessaire pour tenir bon sur les sentiers sans s’essouffler trop rapidement. Bien sûr, cet effort doit être couplé avec le choix d’un bon VTT qui absorbera les chocs plus facilement et qui garantit de meilleures conditions d’usage. N’hésitez pas à dénicher des conseils pour choisir un bon vélo sur des sites spécialisés comme CommeUnVelo.

Avoir une bonne préparation physique permet aussi de booster sa capacité à tenir fermement le vélo et rester en équilibre même quand on doit négocier des virages, absorber des bosses, des trous ou toute autre inégalité du terrain. Cela peut sembler évident au premier abord, mais quand un choc vient de manière inopinée, on peut vite perdre le contrôle de son équilibre.

vtt

Il ne faut pas oublier qu’en VTT, tout est dans les forces contraires. Il faut être capable de rester sur le vélo pour maintenir sa vitesse, tout en étant prêt à recevoir un choc à tout moment à cause d’une bosse ou d’un trou sur la piste. Parvenir à maintenir son corps sur le vélo malgré toutes ces contraintes nécessite de savoir jongler avec des mouvements contradictoires, comme aller d’avant en arrière, tirer ou pousser, etc.

Enfin, une bonne préparation physique permet aussi d’éviter les blessures lors de la pratique du VTT. En tant que sportif, vous savez certainement que les blessures sont pénibles à gérer : en plus de la douleur elle-même, il y a la frustration de devoir renoncer à la saison, le sentiment de s’être entraîné pour rien et surtout, le travail de rétablissement qui peut être plus ou moins long avant de revenir à ses performances initiales. La préparation physique est une étape primordiale pour préparer le corps à l’exercice. En effet, elle entraîne les muscles pour qu’ils se remettent progressivement au travail après une période de repos. Ils auront alors le temps de se renforcer et de devenir plus résistants avant le début de la saison.

Quels sont les muscles les plus sollicités durant la pratique du VTT ?

Lors de la pratique du VTT, certains muscles sont plus sollicités que d’autres. Il est important de bien les connaître pour pouvoir orienter la préparation physique dans ce sens. Parmi ces muscles fortement sollicités, on liste les abdominaux, les muscles cervicaux, les quadriceps et les ischio-jambiers.

Quels exercices physiques pour bien se préparer ?

La préparation physique est la deuxième phase de la préparation d’un VTTiste, la première phase étant la coupure annuelle qui consiste en une décompression psychologique et en une régénération de l’organisme.

La préparation physique se déroule en 3 à 6 semaines avant le début de la saison. Elle se subdivise en différentes parties :

Les exercices de cardio

Entraîner le cardio avant les muscles est important pour ne pas être essoufflé et pour pouvoir supporter les différents exercices qui vont suivre sans problème. On distingue entre autres :

  • Les exercices de cardio sans machine : ce sont des exercices simples, qui ne nécessitent pas d’équipements spécifiques et qui permettant de travailler le souffle. Les pompes en font partie. C’est l’incontournable de l’entraînement cardio du VTTiste, il permet de travailler à la fois le cardio et les muscles. Il y a aussi le mountain climber. Paumes des mains posées au sol et jambes tendues en arrière, assurez-vous que votre dos soit bien droit et que le bassin, les hanches et les cuisses soient alignés. Une fois stable, ramenez votre genou vers votre poitrine avant de le faire revenir en arrière. Faites alterner le genou droit et le genou gauche.
  • Les exercices de cardio avec accessoires : la corde à sauter et le vélo d’appartement ou vélo elliptique sont parfaits pour se préparer physiquement pour le VTT. N’hésitez pas à augmenter progressivement le niveau de difficulté pour renforcer votre cœur, vos poumons et vos muscles.

velo elliptique

Les exercices de musculation

Vous pouvez compléter ces exercices de cardio par de la muscu pour obtenir un résultat optimal. Travaillez notamment les muscles les plus sollicités lors de la pratique du VTT. On cite entre autres :

  • Les squats : ces exercices sont parfaits pour muscler les cuisses et les fessiers et endurcir les abdominaux. Ils permettent au VTTiste d’améliorer son équilibre et la souplesse de son corps. Outre le squat simple, le squat overhead qui est réalisé avec une charge au-dessus de la tête est aussi conseillé.
  • Les fentes : cet exercice permet à la fois de travailler les hanches, les jambes et le buste. Il est souvent redouté par les sportifs en herbe à cause des douleurs aux cuisses qu’il engendre. Mais ceci est tout à fait normal, car cela signifie qu’il sollicite et renforce les muscles à ce niveau.
  • Les élastiques de musculation : cet accessoire est excellent pour travailler les muscles en profondeur. Fixez l’élastique sur vos jambes, au-dessus de vos genoux. Mettez-vous en position latérale en essayant d’être le plus droit possible. Levez la jambe supérieure le plus loin possible et ramenez-la à sa place.
  • Les pompes sur une jambe : les pompes sont un exercice complet qui permet de travailler l’ensemble du corps en une fois. Elles améliorent la posture du corps et renforcent les jambes et le dos. Les pompes sur une jambe consistent à réaliser des pompes classiques, mais avec une seule jambe en appui, l’autre étant positionnée en l’air. Alternez la jambe droite et la jambe gauche par séries de 15.