En tant que sportif de haut niveau, il est plus facile de contracter une entorse qui n’est rien d’autre qu’un traumatisme des articulations. Ceci est souvent le résultat d’étirements ou de déchirement des ligaments qui soutiennent les articulations.

Ainsi, pour éviter des complications, il est essentiel que vous sachiez les soigner.

Comprendre l’entorse du doigt

L’allongement d’un ligament est la forme la plus basique d’entorse de doigt qui existe. Cependant, lorsque lesdits ligaments connaissent une déchirure, nous parlons d’entorses graves et parfois une intervention chirurgicale est requise. Le sportif qui a une entorse grave ressent des douleurs intenses et une difficulté à se servir de ses doigts.

La cause la plus fréquente pour ce mal est le retournement des doigts lorsque vous pratiquez un sport avec des balles. Il en résulte une déchirure de la plaque palmaire qui se détecte par les douleurs intenses ressenties.

Reconnaître le type d’entorse de doigt

Il existe diverses formes d’entorses. En fonction de leur gravité, la manière de se soigner varie. Ainsi, nous distinguons des entorses légères et des formes plus graves. Chacune de ces catégories présente des caractéristiques particulières. Les entorses de forme légère font référence à de simples étirements des ligaments.

Ainsi, il s’agit d’une foulure et elle ne compromet pas le fonctionnement de l’articulation. Les entorses de gravité moyenne sont caractérisées par le déchirement de la membrane de protection de l’articulation en plus de l’étirement du ligament. Les entorses graves impliquent une rupture totale d’un ou de plusieurs ligaments avec l’éventualité d’un arrachement osseux.

Traiter efficacement l’entorse du doigt

En premier lieu, nous vous recommandons de vous assurer de la forme d’entorse dont vous êtes victime. Le moyen le plus sûr de le savoir est de vous prêter à une radiographie. Ensuite, nous distinguons deux différents types de traitement à savoir le traitement non chirurgical et le traitement chirurgical.

Le traitement non chirurgical

Ce soin est prodigué dans le but de favoriser un raffermissement des ligaments et de réduire les risques de complications. Ainsi, la raideur est à éviter à tout prix. Pendant que vous cicatrisez, il est impératif de protéger les ligaments rompus. Le « butty taping » ou l’attelle dynamique est une manière de soulager le doigt souffrant en le mettant ensemble avec le doigt voisin.

Les bandes utilisées pour cette approche doivent être étroites afin de ne pas réduire la mobilité des articulations. Nous vous conseillerons de garder ce traitement pendant 1 mois. Par ailleurs, la santé du sportif doit faire l’objet d’une attention particulière. À ce titre, vous devez éviter la prise d’aspirine et des antalgiques trop puissants pour atténuer la douleur.

Le traitement chirurgical

Pour les doigts qui sont instables de façon permanente ou pour ceux qui sont raides, nous conseillerons d’envisager une intervention chirurgicale. Ainsi, même après plusieurs mois, vos doigts resteront gonflés. Cette approche étant délicate, seul un médecin pourra en juger la pertinence.