Comment soigner une entorse du doigt ?

En tant que sportif de haut niveau, il est plus facile de contracter une entorse qui n’est rien d’autre qu’un traumatisme des articulations. Ceci est souvent le résultat d’étirements ou de déchirement des ligaments qui soutiennent les articulations.

Ainsi, pour éviter des complications, il est essentiel que vous sachiez les soigner.

Comprendre l’entorse du doigt

L’allongement d’un ligament est la forme la plus basique d’entorse de doigt qui existe. Cependant, lorsque lesdits ligaments connaissent une déchirure, nous parlons d’entorses graves et parfois une intervention chirurgicale est requise. Le sportif qui a une entorse grave ressent des douleurs intenses et une difficulté à se servir de ses doigts.

La cause la plus fréquente pour ce mal est le retournement des doigts lorsque vous pratiquez un sport avec des balles. Il en résulte une déchirure de la plaque palmaire qui se détecte par les douleurs intenses ressenties.

Reconnaître le type d’entorse de doigt

Il existe diverses formes d’entorses. En fonction de leur gravité, la manière de se soigner varie. Ainsi, nous distinguons des entorses légères et des formes plus graves. Chacune de ces catégories présente des caractéristiques particulières. Les entorses de forme légère font référence à de simples étirements des ligaments.

Ainsi, il s’agit d’une foulure et elle ne compromet pas le fonctionnement de l’articulation. Les entorses de gravité moyenne sont caractérisées par le déchirement de la membrane de protection de l’articulation en plus de l’étirement du ligament. Les entorses graves impliquent une rupture totale d’un ou de plusieurs ligaments avec l’éventualité d’un arrachement osseux.

Traiter efficacement l’entorse du doigt

En premier lieu, nous vous recommandons de vous assurer de la forme d’entorse dont vous êtes victime. Le moyen le plus sûr de le savoir est de vous prêter à une radiographie. Ensuite, nous distinguons deux différents types de traitement à savoir le traitement non chirurgical et le traitement chirurgical.

Le traitement non chirurgical

Ce soin est prodigué dans le but de favoriser un raffermissement des ligaments et de réduire les risques de complications. Ainsi, la raideur est à éviter à tout prix. Pendant que vous cicatrisez, il est impératif de protéger les ligaments rompus. Le « butty taping » ou l’attelle dynamique est une manière de soulager le doigt souffrant en le mettant ensemble avec le doigt voisin.

Les bandes utilisées pour cette approche doivent être étroites afin de ne pas réduire la mobilité des articulations. Nous vous conseillerons de garder ce traitement pendant 1 mois. Par ailleurs, la santé du sportif doit faire l’objet d’une attention particulière. À ce titre, vous devez éviter la prise d’aspirine et des antalgiques trop puissants pour atténuer la douleur.

Le traitement chirurgical

Pour les doigts qui sont instables de façon permanente ou pour ceux qui sont raides, nous conseillerons d’envisager une intervention chirurgicale. Ainsi, même après plusieurs mois, vos doigts resteront gonflés. Cette approche étant délicate, seul un médecin pourra en juger la pertinence.

L’importance de repérer rapidement une blessure

Suite à un accident, quel que soit le type (chute, choc…), il est indispensable de faire un bilan rapide de la situation. Cela touche souvent les mains, puisque ce sont les membres que nous utilisons le plus. Les blessures les concernant ne sont pas rares, mais non plus anodines pour autant.

Dès lors, comment savoir si un doigt est cassé par exemple ? Il faut tout simplement connaître les symptômes révélateurs d’une telle blessure. Si une douleur vive et longue vous prend, que votre doigt gonfle ou devient bleu, ou s’il semble difforme, il est impératif d’aller voir rapidement un professionnel.

Et même si de pareils symptômes ne semblent pas apparaître, le doute reste de mise. Et seul un médecin pourra vous indiquer si votre doigt est cassé ou non. Une simple radio permet de se rendre compte des dégâts et de rapidement remettre l’os en place (généralement grâce à une attelle qui l’immobilise).

Agir sans attendre

Le pire ennemi de la santé est le temps perdu. Une blessure relativement bénigne peut s’aggraver si vous n’agissez pas rapidement. Un doigt cassé doit être réparé dans les plus brefs délais. Car ce qui aurait pu être soigné avec un simple plâtre peut conduire à une intervention chirurgicale qui n’aura pas forcément été nécessaire.

L’important, c’est d’écouter son corps. Si vous avez mal, c’est pour une raison. Il ne faut pas nier la douleur. Et seul un médecin pourra trouver la cause de cette douleur et trouver des solutions pour la soulager rapidement.

Car un os cassé, ce n’est pas forcément grave. C’est même courant. Il faut l’immobiliser pour qu’il se ressoude naturellement, et cela prend en moyenne deux mois. Le médecin peut déterminer qu’il faut le laisser immobiliser plus longtemps si l’os n’est pas jugé assez solide.

Des blessures plus courantes avec l’âge

Si le corps humain est résistant, il l’est de moins en moins avec l’âge. C’est pourquoi il est courant de se fracturer un membre en vieillissant. A partir de cinquante ans, une femme sur trois et un homme sur cinq souffre d’ostéoporose. Il s’agit d’une maladie diffuse qui rend les os moins denses. De ce fait, ils sont plus fragiles et se brisent bien plus facilement.

Et peu importe son âge, une bonne hygiène de vie permet de garder des os en bonne santé. Plusieurs aliments sont connus pour leurs bienfaits sur la santé de nos os. Il ne faut donc pas oublier d’en consommer, en plus d’avoir une activité physique régulière, pour limiter au maximum les risques de blessures osseuses.

Une alimentation saine permet de réduire les risques de blessure

La perte en minéraux dans les os joue un rôle sur leur fragilité. C’est pourquoi il est conseillé de consommer des fruits et des légumes, puisqu’ils sont riches en minéraux et potassium. La vitamine D aide à fixer le calcium sur les os. Prenez donc le soleil quelques minutes par jour (quand c’est possible) et opter pour le jaune d’oeuf ou les poissons gras et les laitages pour faire le plein de vitamine D.

Les antioxydants vous aident de leurs côtés à renouveler la masse osseuse (tout en fixant le calcium), c’est pourquoi les choux, les épinards ou encore le soja sont vos alliés. L’huile d’olive joue également un beau rôle, elle qui est riche en acide oléique (oméga-9). Ces derniers permettent de densifier vos os. Si vous êtes plutôt en recherche de sucre, optez pour le miel (pour sa teneur en calcium et en phosphore).

N’oubliez pas le sport

En règle générale, il est évidemment conseillé de pratiquer du sport le plus souvent possible. Le sport est bon pour le corps, pour la santé physique comme pour la santé mentale. Certains sports sont même vivement conseillés pour favoriser le renouvellement des os et augmenter leur solidité.

Vous devez opter pour des sports qui provoquent des impacts réguliers, comme la course, le fitness, le ski ou encore le tennis. La pratique de ces sports permet de lutter contre l’ostéoporose et rend vos os plus solides. De quoi vous permettre de rester en bonne forme, et de ne pas souffrir facilement d’une fracture au moindre choc. Vous savez désormais tout ce que vous devez faire !

A lire également

A consulter sur le web :
Zebistro.com
fantasyleague

Articles similaires