Les boosters pre-workout sont des suppléments alimentaires constitués de plusieurs éléments qui procurent au consommateur non seulement plus de force et d’endurance au niveau des muscles, une excellente vasodilatation ou congestion, mais également plus d’énergie et de concentration. Mais, toutes les formules disponibles sur le marché sont-elles efficaces ?

Les conditions d’efficacité d’un booster pre-workout

Un booster pre-workout est un complément alimentaire à consommer avant un entraînement (minimum 30 min avant d’entamer, et ce, à jeun), fabriqué pour remonter le corps, relever la qualité de l’entraînement à la salle, voire optimiser les performances du consommateur. Mais, cela dépend en grande partie des ingrédients qu’il contient, ainsi que de la quantité de chacun d’entre eux.

Il faut rappeler que l’objectif essentiel d’un booster pre-workout est d’accroître la fréquence cardiaque, afin d’accélérer la circulation du sang riche en oxygène et en éléments nutritifs, et par conséquent fournir le maximum de ressources pour le fonctionnement des muscles. Stimulant naturel, la caféine est le composant roi pour l’atteinte de ce but. Elle est la plupart du temps accompagnée d’autres constituants qui favorisent son absorption plus rapide par l’organisme.

Les boosters pre-workout peuvent aussi contenir des éléments qui favorisent une certaine augmentation de l’endurance musculaire, de la force, de la puissance, de la concentration et de la vasodilatation.

En ce qui concerne la construction des muscles, les boosters pre-workout sont d’une efficacité incontestable, étant donné leurs propriétés à stimuler et intensifier l’effort, tout en améliorant la synthèse des éléments nutritifs dans les fibres musculaires.

Inopportunément, on retrouve sur le marché de nombreux boosters pre-workout qui sont constitués d’éléments n’ayant aucune certification scientifique de leurs atouts, ou de composants actifs en infirme quantité pour avoir d’effets.

Bien évidemment qu’il existe des boosters pre-workout comme Redweiler conçus à partir d’ingrédients en dose suffisante et dont les études certifient leurs efficacités.

Faire des cycles : une astuce pour plus d’efficacité

En prenant des compléments alimentaires, l’organisme s’adapte aux divers composants, et leur efficacité s’amenuise avec le temps. Les ingrédients des boosters pre-workout, surtout la caféine, n’échappent pas à cette réalité. Quand on finit un pot de booster pre-workout, il est donc judicieux de patienter 2 ou 3 semaines avant de faire une nouvelle commande. Vous trouverez d’excellentes propositions sur le site https://www.optigura.fr/brand/olimp-sport-nutrition.