Durant la création de votre club de sport, vous n’avez peut-être pas pensé au fait que vous aurez besoin d’argent pour faire fonctionner au mieux votre projet. La recherche de financement peut s’avérer être très difficile quand on ne sait pas par où commencer. Dans cet article, nous vous donnerons quelques idées pour vous aider à trouver les fonds dont vous avez besoin.

Obtenez des subventions

La première chose à faire pour financer son club de sport est de faire une demande d’aides publiques. Si votre association sportive est déclarée en Préfecture, vous avez la possibilité de recevoir des subventions des établissements publics, des collectivités (département, mairie, région…) ou bien de l’État. Cependant, toutes les demandes de subvention venant des associations doivent porter sur un projet d’intérêt général ou bien sur une action de formation des bénévoles.

Vous pouvez bien entendu faire votre demande en ligne. Il vous suffira de remplir un formulaire. Par contre, dans la plupart des cas, vous aurez besoin d’un numéro SIRET d’association. Comme il n’existe pas de droit à la subvention, le financeur public a le droit d’accorder ou pas une subvention sans devoir justifier sa décision.

financer club de sport

Apports, cotisations et droits d’entrée

Vous pouvez également disposer des nombreux moyens internes pour récolter des fonds pour votre club de sport. Le financement sera assuré par votre association elle-même. Vous pouvez notamment exiger de vos membres des cotisations. Bien entendu, il faut que les statuts de l’association prévoient cela. Cependant, il faut souligner que la cotisation que vous demanderez devra correspondre à un besoin réel de fond et non pas une réserve de trésorerie que vous pourrez garder.

Le versement de cette cotisation peut s’effectuer par plusieurs moyens. Vos membres peuvent donner un chèque, des espèces ou faire un virement bancaire. Par contre, cette cotisation ne sera pas forcément annuelle. Le montant à verser est prévu dans le règlement intérieur ou dans les statuts. Cette pratique est très courante dans les associations sportives.

Les statuts d’une association peuvent aussi imposer des droits d’entrée. Ce montant est surtout versé par les nouveaux membres au sein de l’association sportive et uniquement au moment de l’adhésion.

Enfin, il existe une dernière solution, qui est de se financer en interne grâce aux apports des membres. Ces derniers peuvent offrir des apports mobiliers ou immobiliers. Ils peuvent aussi proposer une somme d’argent. Un membre peut donc transférer la propriété de son bien et peut y apposer une contrepartie. En effet, il peut inclure une clause qui stipule qu’il reprendra son bien s’il y a un jour dissolution de l’association.

Développez des activités lucratives

Votre association sportive peut bien sûr développer des activités lucratives ou des activités économiques. Vous pouvez proposer et vendre des biens ou des prestations de services. Repas, t-shirts, billets pour un spectacle, et bien d’autres encore.

La totalité de la somme que vous obtiendrez devra donc obligatoirement être consacrée à votre association et devra donc être en mesure de financer votre projet. Dans le cas contraire, votre structure risque d’être requalifiée en association lucrative par l’administration fiscale, avec les conséquences qui en découlent.

Vous aurez par ailleurs besoin d’un plan de financement de l’association qui recense les diverses sources de revenus pour que votre projet porte ses fruits. En agissant ainsi, vous éviterez aussi de brûler les étapes lorsque vous développerez votre structure.

La demande de dons

Demander des dons est un moyen très efficace de se faire financer. Votre donateur aura l’avantage d’obtenir une réduction d’impôts si votre association à un but d’intérêt général. Vous devrez alors émettre des reçus fiscaux pour votre généreux donateur, afin qu’il puisse bénéficier de cet avantage.

En ce qui concerne les campagnes de collecte de dons, vous devez demander une autorisation auprès du maire si votre collecte se passe localement ou bien dans la rue. Dans le cas où la collecte est réalisée sur Internet ou nationalement, vous devez demander une autorisation auprès de la Préfecture.

Comment effectuer une campagne de crowdfunding ?

Le financement participatif est également adapté aux associations sportives. La première chose que vous devez faire est de créer une page qui attire les internautes. Il s’agit ici de créer une page de campagne qui reflète parfaitement les couleurs de votre club sportif (bannière, couleurs, logo, etc.). Vous devez donc la soigner pour que les internautes aient envie de supporter votre cause et de participer au crowdfunding. N’oubliez pas de mettre des photos de votre club, des équipes, des activités, etc.

Vous devez mettre également les détails des postes de dépenses pour que les personnes qui contribuent sachent exactement ce que vous allez faire de la somme que vous récolterez. De préférence, il est conseillé de mettre une courte vidéo qui présente l’objectif de votre projet, son origine ainsi que les personnes qui le supportent.

La deuxième étape est de déterminer vos objectifs. Il est important de souligner que votre campagne et le montant que vous souhaitez récolter doivent être réalistes. Les contreparties qui correspondent aux dons effectués par les donateurs doivent également être prises en compte.

Vous pouvez opter pour des contreparties matérielles comme des places pour assister à un match, un maillot à l’effigie de votre association sportive, etc. Elles peuvent également être symboliques comme par exemple le fait d’écrire les noms des généreux donateurs sur l’un des murs du gymnase. Pour vous aider à fixer votre objectif, vous pouvez solliciter l’aide du bureau, des plus anciens, des bénévoles les plus actifs, etc. Vous pourrez ensuite l’adapter en fonction du montant que vous souhaitez obtenir.

La troisième étape est le fait d’impliquer personnellement tous vos adhérents. Ce sont ces personnes-là qui contribueront les premiers à votre projet. Puis, ils deviendront au fil du temps des ambassadeurs du projet en communiquant son existence à leur entourage. Il est donc très important que tous vos adhérents vous soutiennent dans cette cause jusqu’à la fin de la collecte.

Enfin, vous devez préparer ensemble la communication en amont. La communication est le cœur même de la réussite d’une campagne de crowdfunding. Vous devez alors communiquer régulièrement de manière ciblée et tenir cette dynamique jusqu’à la fin de la campagne. Il est alors préférable d’envisager de préparer un plan efficace de communication. De plus, cette étape vous permettra d’anticiper les opérations que vous devez suivre durant la collecte et ainsi garder une bonne cadence jusqu’à la fin. Réseaux sociaux, e-mails personnalisés, presse locale… il est conseillé d’utiliser plusieurs canaux pour faire connaître encore plus votre association et votre collecte.