Activité de tir en plein essor, le Airsoft est soumis aux législations en vigueur. Elles diffèrent d’un pays à l’autre. En France, cette activité sportive est régie par le décret no 99-240 du 24 mars 1999 portant sur la commercialisation des répliques d’armes à feu.

Pour réglementer cette pratique sportive, les associations et les fédérations ont mis en place des règles obligatoires portant sur la sécurité et le savoir-vivre. Elles ont pour objectif d’encadrer les comportements de chaque participant pour garantir un divertissement optimal et sécuritaire aux joueurs, quel que soit leur niveau. Pour vous aider à mieux cerner cette activité de tir, nous vous dévoilons dans cet article tout sur la réglementation du Airsoft.

Airsoft : les règles applicables aux répliques d’armes

L’usage obligatoire des répliques

Premièrement, seules les répliques d’armes sont autorisées lors de cette activité de tir. En conséquence, l’usage des armes blanches, des lasers de classe II et des armes de tirs est fortement interdit. De même est proscrite l’utilisation d’engins pyrotechniques.

Utiliser une arme réelle dans une partie de Airsoft peut donc vous exposer à de lourdes sanctions. Voilà pourquoi, nous vous conseillons de faire votre achat auprès de boutiques en ligne spécialisées, telles que Alpha Airsoft, afin de vous assurer qu’il s’agit véritablement d’une réplique.

airsoft

La commercialisation des répliques

En France, la commercialisation des répliques fait l’objet d’une réglementation stricte. Leur distribution à des mineurs, que ce soit à titre gratuit ou onéreux, est formellement prohibée. Contrairement à la législation belge qui permet aux mineurs de 16 ans de participer à cette activité à condition de présenter une autorisation parentale.

Depuis 1999, la vente des répliques ayant une puissance inférieure à 2 joules fait également l’objet d’une réglementation. Elle est régie par le décret portant sur les conditions de commercialisation des objets ayant l’apparence d’une arme à feu. Parmi les exigences mentionnées par l’article 132-75 du Code pénal français, les emballages de ces équipements doivent porter certaines mentions obligatoires.

Le port et l’usage des répliques

De par la grande ressemblance des répliques aux armes réelles, la pratique du Airsoft n’est permise que sur le domaine privé. En effet, la législation française proscrit l’usage et le transport visible des répliques sur le domaine public. Sont concernés par cette interdiction le domaine communal et forestier ainsi que les routes et les voies publiques.

Sous certaines conditions, notamment le respect de l’ordre public, le transport est parfois permis. Cependant, le transporteur doit considérer les normes minimales applicables en termes de transports d’armes.

Airsoft : les règles relatives à la sécurité

Airsoft : port de lunettes oculaires obligatoire

Dans un souci de sécurité, les participants au Airsoft sont tenus de s’équiper d’une paire de lunettes oculaires. D’autres équipements peuvent être exigés par les organisateurs en fonction du contexte du jeu, tels que les gants et le masque de protection dentaire.

Cette exigence a pour objectif de vous protéger de toutes blessures auxquelles vous pourrez être exposées. Pour exemple, une bille tirée à une certaine distance peut parfaitement endommager votre dentition en l’absence d’une protection.

Notons également qu’il est formellement prohibé de porter les uniformes et les équipements des administrations et des unités comme la police nationale et la gendarmerie, sauf cas exceptionnel.

Airsoft : respect de certaines procédures obligatoires

Si certaines circonstances vous obligent à devoir enlever vos matériels de protection pendant un moment, vous devez le signaler aux autres participants ainsi qu’aux organisateurs. C’est seulement après avoir exprimé votre intention et rejoint la « safe zone » que vous pouvez retirer vos protections.

La partie doit être stoppée immédiatement dans le cas où une personne extérieure apparait soudainement au milieu ou aux abords du terrain de jeu. Il est formellement interdit de tirer dans sa direction.

Airsoft : le respect des règles du jeu

Habiliter à se conformer aux règles du jeu

Les règles qui régissent chaque partie diffèrent en fonction des organisateurs, des associations ainsi que du scénario. Cependant, il existe des principes auxquels sont impérativement soumis tous les participants.

Les répliques ne constituent pas de zones de touche. Ainsi, si vous vous retrouvez près de votre adversaire, il vous suffit de pointer votre réplique sur votre cible pour lui indiquer qu’il est touché. Au contraire, si vous avez été touché, vous devez obligatoirement crier « Out ! » et levez votre arme. Ce geste vous permet d’indiquer aux autres joueurs que vous venez d’être touché.

Respect du principe de « fairplay »

Dans la pratique du Airsoft, il est permis de toucher le corps. Néanmoins, vous ne pouvez pas tirer à bout portant et ne devez pas viser la tête. De plus, il est indispensable de faire preuve de « fairplay » jusqu’à la fin du jeu. De ce fait, vous ne devez pas tirer sur un joueur qui a déjà été touché et a crié « Out ».

Nombreuses sont les subtilités de jeu que vous devez prendre en compte en fonction du contexte et de votre situation géographique. Pour les acquérir, renforcez vos expériences en faisant des rencontres avec des joueurs expérimentés.

Les recommandations incontournables dans la pratique du Airsoft

Outre la dépense physique, le Airsoft est une activité sportive qui initie les joueurs à l’entraide et à l’interaction avec les autres. Par conséquent, il convient de considérer ces quelques recommandations :

Le champ de bataille doit être sur un terrain privé bien délimité. Ainsi, une autorisation écrite de la part du propriétaire est requise. En l’absence de ce document, votre présence pourra être considérée comme une infraction grave.

Les organisateurs et les joueurs sont tenus de respecter les législations applicables sur le territoire français en matière de port, de détention et d’utilisation de réplique d’arme. Sous respect du bon sens, les airsofteurs doivent veiller à ce que le site reste propre avant de quitter les lieux.

Nous recommandons fortement d’utiliser des termes précis, tels que lanceurs ou répliques, billes et outer ou toucher au lieu de « armes, balles ou tuer ». Cela permet de créer un environnement sécurisant pour les non-initiés et de présenter soigneusement le monde du Airsoft.

Enfin, les organisateurs ou les joueurs doivent informer préalablement les autorités en place avant de commencer une partie de Airsoft. Il serait plus judicieux de signaler aux forces de l’ordre et à la mairie votre présence sur les lieux.