Les dips constituent un exercice de musculation assez complet. Ils permettent de muscler le haut du corps en se basant sur les pectoraux et les triceps. C’est un effort physique qui peut être réalisé dans une salle de gym, dans un espace public aménagé pour le sport ou même à votre domicile. Vous pourrez donc l’effectuer n’importe où. Ce sont des exercices à ne surtout pas négliger, quel que soit votre niveau notamment si vous voulez faire de la musculation à succès.

Même les grands bodybuilders font recours aux dips afin de se maintenir en forme. Encore appelés les doubles barres, les dips sont des exercices poly articulaires qui se pratiquent depuis très longtemps. Découvrez dans cet article leurs avantages en matière de musculation.

L’intérêt des dips pour les personnes qui font la musculation

Étant un exercice poly articulaire comme les pompes, les dips font intervenir beaucoup de groupes musculaires. Ils permettent aux sportifs de travailler leurs pectoraux, mais aussi leurs triceps. L’avant intérieur de l’épaule, le dos, et les abdominaux sont également sollicités lors de cette activité physique.

En effet, le positionnement de l’athlète lors de la réalisation des dips contribue à impacter tous les muscles précités. C’est ce qui est particulièrement intéressant lors de cet effort physique. De plus, il n’existe pas une seule manière de faire des dips.

Les positions à prendre peuvent varier selon les muscles sur lesquels les uns et les autres cherchent à agir.  Dans les salles de gym, les exercices de dips classiques s’effectuent sur des appareils adaptés. Mais vous pouvez faire des dips à la maison avec des chaises, des barres et des tréteaux.

En tant qu’amoureux de musculation, les dips font partie des exercices que vous devriez privilégier. Ils sont très bons pour développer les triceps et leurs composants. À savoir le chef vaste médial, le chef long triceps et le chef vaste latéral.

Faire les dips de manière efficace

Pour faire les dips, il faut commencer à s’appuyer sur les barres latérales préalablement posées avant le début de l’exercice.  Par la suite, faire une prise supérieure à la largeur de vos épaules entre les deux barres. Cette méthode vous permettra de bien travailler vos pectoraux.

Vous pourrez choisir de faire une prise plus serrée en faisant de sorte que vos coudes soient droits. Exactement comme si vous faisiez des pompes. Dans ce cas, ce sont vos triceps qui recevront la plus grande pression. Un livre comme celui de Lafay vous permet de voir les groupes musculaires travaillés à chaque répétition.

Que vous choisissiez de travailler vos pectoraux ou vos triceps, les mouvements ne seront jamais les mêmes. Quoi qu’il en soit, veillez lors de votre pratique à garder une amplitude qui ne vous coûtera pas vos épaules. Les personnes les plus souples peuvent aller jusqu’à 90%.

Mais le mieux est de ne pas dépasser cette norme. Si vous êtes un novice en matière de réalisation de dips, vous devrez faire plus attention. Votre corps n’étant pas encore habitué à cette activité.

Les gestes sécurité lorsque vous faites des dips

Si les dips constituent un exercice super avantageux pour travailler ces muscles, il convient toutefois de faire attention. Pour les débutants : si vous n’avez pas la puissance nécessaire pour faire les dips, ne forcez pas. Vous pourrez vous tourner vers des alternatives telles que les pompes, le temps de forger votre corps.

Avant de faire des dips, pensez à vous échauffer convenablement. Veillez à ce que votre poitrine soit bien ressortie et que vos omoplates soient bien serrées. Ne regardez pas non plus vers le bas ou pire en arrière. Il est préférable d’avoir un regard porté vers l’avant lorsqu’on fait des dips.

La respiration est aussi très importante durant cet exercice. Il faudra prendre une grande inspiration lorsque vous montez et expirer lors de la descente.